Accès membres Agendas
DARMONSETE16Nous proposons ici le texte de l'intervention de Marc Darmon, mercredi 24 août 2016, en introduction au Séminaire d'été.
 
 
  

destaelSamedi 1er et dimanche 2 octobre 2016 à Chambéry
   
  
 
 

ImagePSE1617
Mardi 4 octobre 2016 à 21 h - ALI
Séance inaugurale - Marc Darmon : Le Moi Leçon 1, La topologie et le temps Leçon 1.
 

Débat Millot 5 104Mercredi 5 octobre 2016 à 21 h - Maison de l'Amérique Latine
Cartel Franco-brésilien de psychanalyse : Transmission et invention (suite)
 
 
 
 

IMSHIVER16Intervention de Christiane Lacôte-Destribats au Séminaire d'Hiver 2016
La technique psychanalytique de Freud
 
 

Idriss05 300x298
Du vendredi 17 au dimanche 19 février 2017
 
 

Photo BNRéservez la date !
Samedi 4 mars 2017 de 10h à 18h à l'ALI
 
 
 
 
 

Coming terne

Un cher ami qui, en observateur, fréquenta un temps les réunions du bureau a renoncé à la diplomatie pour me dire qu’elles lui semblaient analogues à celles du Komintern, parce que ses décisions s’y référaient régulièrement à un seul.

L’intérêt de cette remarque est qu’elle ne tranche pas sur le bien fondé ou non de ces décisions mais porte sur leur inspiration qui serait unique et donc condamnable. Si c’est mon souffle qui est à l’œuvre et dénoncé, on pourrait dire pourtant qu’il est attendu plutôt qu’arbitraire.

Être le plus ancien dans le grade le plus élevé donne en effet quelque responsabilité dans la tâche impartie et y manquer serait désertion. Je m’exécute donc, plutôt que d’exécuter les autres, et ce alors qu’ils savent combien je les sollicite pour partager le job.

Mais il y a un problème de fond qui hante la psychanalyse depuis son départ. Si Freud, puis Lacan, furent cloués d’être des tyrans, ce ne peut être sans motif. La singularité du fantasme en effet incite chacun, pour peu qu’il ait en plus un ego et du charisme, à vouloir proposer son propre système régulièrement déductible – même si, à l’évidence, il n’en est rien resté que des villes-fantômes. Freud avait eu l’arbitraire d’imposer à ses élèves ce qui pour lui faisait symptôme : le refus ou l’impossibilité d’assurer la fonction phallique, le bonheur ou le malheur commun étaient supposés attendre au bout. Lacan eut l’arbitraire, lui, d’estimer que c’est la tyrannie exercée par ce bout qui ne va pas, à cause de causer l’impossibilité du rapport sexuel.

Bref, la question est de savoir si malgré leur diversité essentielle, les psychanalystes peuvent être réunis par un transfert de travail, la détermination rassembleuse du réel proposé relevant bien de la proposition d’un seul Freud, puis Lacan, avant qu’elle ne soit éventuellement partagée.

Remarquons tout de même ceci : la détermination de la cause de ce qui ne va pas est, bien sûr, toujours fondatrice. L’histoire montre que jusque-là on s’était toujours trompé. Freud puis Lacan ont apporté du neuf concernant le réel qui impitoyablement nous commande et dont ils se sont faits les énonciateurs – moi bien modestement à leur suite. Puisque comme chacun sait bien depuis ce réel que je suis commandé et que je m’exécute.

Charles Melman

14 septembre 2016

Coming terne

Pour accéder aux rubriques, cliquez sur les titres

Vient de paraître

Actes du colloque organisé par l'Association Lacanienne Internationale et le Groupe La Letra à Quito, du 21 au 24 avril 2014   L’invention de l’objet a par Jacques Lacan ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Centre documentaire

Qui était " René avant Magritte " ? Une énigme, que personne, jusqu'ici, n'avait cherché à éclaircir. C'est exactement ce qu'a voulu découvrir Jacques Roisin, au cours de ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Vient de paraître

  Actes du cycle de conférences organisées par l’AMCPSY   Lire et télécharger le document sur le site de l'AMCPSY => Lien de téléchargement   Sous la ...

Centre documentaire

  La bibliothèque de l' A.L.I. offre à la consultation les œuvres complètes de Freud (en allemand, en français, en anglais et en espagnol), les textes écrits et l'ensemble ...